Artikel vom 27.10.2006

Druckversion

Basel - Kultur

A la découverte du vrai Judas!

L’Alliance Française de Bâle présente le mécène de la restauration du document sensationel, qui pourra re-écrire la bible

Von Gast



Maître Mario Roberty en famille avec Judas…


A la prochaine conférence de l’Alliance Française de Bâle, le mardi 7 novembre 2006, Maître Mario Roberty parle d’un best-seller inattendu : un ouvrage scientifique ! La publication de l’Evangile de Judas par la National Geographic Society a en effet créé l’événement l’été dernier. Il faut dire que le texte, découvert en 1978 dans le désert égyptien, a connu une extraordinaire aventure. Rédigé en copte au IIIe ou IVe siècle et sans doute traduit d’un original plus ancien en grec, ce document avait disparu. Les scientifiques n’en connaissaient jusqu'à présent l’existence que parce qu’un évêque du IIe siècle, Irénée de Lyon, l’évoque dans un de ses traités.

Mais en 1978 on découvre, en Egypte centrale, une liasse de papyrus, parmi lesquels l’Evangile de Judas. Après être passé des mains d’un marchand égyptien au coffre fort d’une banque américaine, subissant de nombreuses dégradations au passage, le codex est finalement entré en possession d’une fondation bâloise, la Fondation Maecenas pour l’Art Ancien, qui a organisé la rénovation et la traduction du précieux document.

Mario Roberty, fondateur et directeur de la Fondation, racontera au cours d’une conférence donnée en langue française le parcours incroyable de ce codex, depuis sa découverte en 1978 jusqu’à sa restauration. Commencée en 2001, lors de l’acquisition du codex par la Fondation, elle a permis la publication, en avril 2006, d’une première traduction réalisée par Rodolphe Kasser, coptologue mondialement connu, professeur émérite à l’Université de Genève. Sa traduction révéla qu’il s’agissait bien de l’Evangile de Judas, activement recherché depuis plusieurs siècles.

Ce texte était à l’origine de nombreuses controverses parmi les scientifiques : avant la découverte du papyrus, on se demandait même si l’Evangile de Judas avait jamais existé. Il s’agit en effet un évangile apocryphe, non reconnu par l’Eglise. Il a été rédigé par les milieux gnostiques égyptiens, considérés comme hérétiques. Dans leur conception, très éloignée de la conception chrétienne officielle, Jésus est venu sur Terre pour partager la connaissance (gnose) avec les hommes capables de la recevoir. Ils voyaient Judas comme l’apôtre le plus à même de recevoir cette connaissance, et donc le seul a en avoir bénéficié : en trahissant Jesus, il lui aurait en fait obéi.

Si l’Evangile de Judas représente le treizième apôtre d’une façon inédite, il n’apporte aucune information véritablement nouvelle. Les scientifiques connaissaient déjà l’existence d’une telle interprétation du rôle de Judas par les textes la dénonçant. Cette découverte rocambolesque n’en reste pas moins exceptionnelle, puisqu’elle apporte au monde moderne un nouveau texte antique à déchiffrer.

Pauline Lemaire, Alliance Française de Bâle


L’Evangile de Judas - une conférence de Maître Mario Roberty à l’Alliance Française de Bâle, organisée avec le soutien du Crédit Suisse le mardi, 7 novembre 2006, 19 heures, au Centre de l'Église française réformée, Holbeinplatz 7, Basel;.

Participation aux frais pour les non membres : 10 Fr. suisses / étudiants 5 Fr. Suivi d’un verre d‘amitié.


Von Gast


Klicken Sie hier, wenn Sie fortan bei neuen Artikeln dieses Autors benachrichtigt werden wollen!


Anzeige:

PlagScan



Nach oben


Copyright © 2003 by webjournal.ch

 

Die Funktion Newsletter ist wegen Spam blockiert. Schreiben Sie eine Mail an info(ad)webjournal.ch mit dem Betreff: «Bitte newsletter zusenden» Besten Dank für Ihr Verständnis.