Artikel vom 18.01.2009

Druckversion

Basel - Kultur

Deutschsprachige Übersetzung im Anhang

La nuit de la foule tri-frontalière

Un public captivé lors de la neuvième édition de la nuit des musées bâlois

Von Redaktion



Deux têtes intélligents et super-créatifs: Le créateur de l‘Ecomusée d'Alsace (à gauche), Marc Grodwohl (et son épouse Béa), sont chaleureusement acceuilli par le dirécteur de la Fondation Beyeler, Sämi Keller. Grodwohl lui raconte de sa réalisation d'un musée de plaine air en Iran. Photo: J.-P. Lienhard, Bâle © 2009


Grâce à un temps hivernal favorable, le public s'est rendu en masse dans les musées pour changer la nuit en jour. La nuit des musées affichait un total de 100'000 visites de musées une heure avant la fin de la manifestation, ce qui correspond à l'année passée. La neuvième édition de la nuit des musées proposait un programme d'événements éclectique propre à satisfaire tous les goûts.



Impréssion particulière du «Dreiländereck» au port rhénane de Bâle: Vue par les vitres du grand navire «Christoph Merian», dont les participants de la nuit des musées en pouvaient partager du transport gratuit. Photo: J.-P. Lienhard, Bâle © 2009



Le charme de l'intervention du Théatre de Bâle à la Fondation Beyeler à Riehen près de Bâle. Photo J.-P. Lienhard, Bâle © 2009


Parmi les points d'orgue de la nuit des musées bâlois 2009 on retiendra le projet «La Petite Sirène» avec l'Orchestre Symphonique de Bâle au musée d'histoire naturelle, réalisé avec des élèves bâlois, la nuit orientale au musée de la pharmacie de l'université de Bâle ainsi que les manifestations portant sur Venise à la Fondation Beyeler.

Le musée Kleines Klingental a également suscité un intérêt particulier parmi les visiteurs grâce à la possibilité qu'il offrait de se faire photographier dans le cadre de son métier de rêve, ainsi qu'une installation en évolution au Moulin à papier de Bâle et l'enchère aux affiches à la collection d'affiches de Bâle. Un publique jeune était attiré par le cours d'initiation au yodel au musée du jouet de Riehen, le voyage dans le temps au musée d'histoire au Barfüsserplatz en collaboration avec le service des fouilles archéologiques et le slam de poésie au Kunst Raum de Riehen.



Partout de la foule - il restait même à Grodwohl de se placer à terre au parquet très soigné de la Fondation Beyeler… Photo J.-P. Lienhard, Bâle © 2009


Les musées et les institutions invitées se déclarent particulièrement satisfaits de cette édition de la nuit des musées, au vu de l'atmosphère effervescente régnant dans l'ensemble des lieux et de l'enthousiasme des visiteuses et des visiteurs.

Le publique a profité de l'occasion pour découvrir les collections et les expositions temporaires des musées. Les manifestations dédiées aux familles et aux enfants ont également enregistré une fréquentation abondante. On a par ailleurs observé une proportion frappante de visiteurs issus d'Allemagne du Sud et de l'Alsace, ainsi que beaucoup de visiteurs de langue anglaise.

Sept lignes de navettes de bus, l'Oldtimer-Tram et deux navettes fluviales sur le Rhin ont, cette année encore, permis au public de sillonner parmi les musées et de profiter des nombreuses attractions proposées par les différents établissements.



Représentation d'extraits d'opéras et des chants de barkarolles du Théâtre de Bâle à l'exposition «Venice» dans la fondation Beyeler à Riehen près de Bâle. Photo J.-P. Lienhard, Bâle © 2009


L'intérêt pour la nuit des musées a été similaire à celui de l'année passée. Dans les neuf ans de son existence, cette manifestation constitue un événement phare des plus appréciés de la vie culturelle bâloise.

Les organisateurs remercient les sponsors Novartis, Basler Kantonalbank et Sympany, pour leur soutien.


La prochaine nuit des musées bâlois aura lieu le vendredi 22 janvier 2010.




Marc Grodwohl (à table), en Alsace honteux décapité, à Bâle on lui reconnait comme personnage de préstation culturelle et économique (!): Le leader de Bande de Jazz «Spice Ramblers», Jan van Berkel (au fonds au saxo), lui dédie à minhuit la dernière pièce de son orchestre sous grande acclamation d'un publique mixte tri-frontalier. Photo J.-P. Lienhard, Bâle © 2009

Von Redaktion

Für weitere Informationen klicken Sie hier:

• Deutschsprachige Übersetzung im Format PDF


Klicken Sie hier, wenn Sie fortan bei neuen Artikeln dieses Autors benachrichtigt werden wollen!


Anzeige:

PlagScan



Nach oben


Copyright © 2003 by webjournal.ch

 

Die Funktion Newsletter ist wegen Spam blockiert. Schreiben Sie eine Mail an info(ad)webjournal.ch mit dem Betreff: «Bitte newsletter zusenden» Besten Dank für Ihr Verständnis.